Urgences nucléaires

Les risques d'incident nucléaire ou radioactif sont très faibles en raison des contrôles rigoureux dont font l'objet le transport et l'utilisation des matières radioactives. Tous les ordres de gouvernement ainsi que les responsables des centrales nucléaires ont des plans d'urgence permettant de réagir sur-le-champ.

Les autorités peuvent déclarer une urgence nucléaire à la suite de l'émission accidentelle ou intentionnelle (ou d'une menace d'émission) de matières radioactives potentiellement dangereuses. Dans les deux cas, l'exposition aux radiations constitue un risque pour la santé.

Les responsables ne tarderont pas à évaluer les risques d'exposition et à prendre les mesures d'atténuation qui s'imposent. Selon l'ampleur de l'incident et les risques pour la santé, il est possible qu'un membre des services d'urgence vous rencontre pour vous conseiller sur les mesures à prendre.

En cas d'urgence chimique, biologique ou nucléaire, il importe d'écouter les autorités afin d'obtenir les directives d'évacuation possibles.

Si un incident nucléaire s'est produit, on vous demandera peut-être de limiter la quantité d'air extérieur admise dans votre demeure. Le cas échéant, fermez immédiatement toutes les portes et fenêtres, et arrêtez les échangeurs d'air et récupérateurs de chaleur. Prenez votre trousse de survie d'urgence, éteignez les appareils électroménagers et demeurez à l'intérieur jusqu'à avis contraire (voir « s'abriter sur place »).

Si vous étiez à l'extérieur au moment de l'incident, enlevez le plus tôt possible les vêtements que vous portiez et mettez-les dans un sac en plastique que vous fermerez hermétiquement. Prenez une douche (n'oubliez pas de vous laver la tête) et enfilez des vêtements propres que vous aurez pris dans une armoire ou un tiroir fermé.